Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 18:10
La voiture est mise sur cales pour permettre de décaper le dessous du plancher.
 


La voiture a été levée à 60 cm du sol.

 

Avant de travailler sous la voiture des cales supplémentaires ont été ajoutées, pour sécurité, sous les quatre points de fixation du berceau moteur. Montées légèrement à force elles permettent d'obtenir une bonne rigidité de l'ensemble.
D'autres cales ont également été ajoutées, pour sécurité, à l'arrière.


L'insonorisant va être décapé.
 

Planchers avant gauche et avant droit.


Planchers arrière droit et arrière gauche.

Les obturateurs caoutchouc sont à retirer.
 
Les obturateurs caoutchouc sont au nombre de 7. Un à l'avant gauche et un à l'avant droit déjà retités précédemment, un sous la poignée de frein à main et deux à chacune des places arrière.

 

Les canalisations d'essence et de freins arrières sont à retirer.
 
Les deux canalisations sont maintenues dans une rainure par des pattes repliées. Ces pattes sont au nombre de cinq le long du bas de caisse droit, plus une sous le plancher avant droit au ras du tablier, plus deux à l'arrière près de la fixation du ressort à lames ; à l'avant d'autres pattes maintiennent les canalisations dans le compartiment moteur. La canalisation d'essence (la plus grosse) est celle placée contre le bas de caisse.

Le frein à main sera à retirer sous la voiture.
 


Une patte de maintien de la gaine de câble de frein à main est à remplacer.
 

Côté gauche la gaine de câble de frein à main est maintenue par une patte avec une vis autotaraudeuse fixée sur le retour du plancher. Une patte en tôle a été confectionnée sur le modèle de celle du côté droit et fixée sur la chape du ressort à lame. Cette patte à reçu une galvanisation à froid brillante.
Le frein à main sera révisé ultérieurement mais ce montage permet dès à présent de reboucher le trou laissé par la vis.

Démontage du frein à main.

Après avoir retiré les 4 vis diamètre 8 la platine aluminium peut être retirée pour accèder à la tôle du plancher. Il faut tout de même la décoller du fait de son montage avec une pâte d'étanchéité. C'est l'occasion de déconnecter le fil du témoin de frein à main. (Il avait déjà été déconnecté au niveau du tableau de bord.)
On peut remarquer que le mécanisme est en parfait état.


Le fil est déconnecté (connexion clip-languette) puis retiré par l'intérieur de la voiture.

Décapage.
 

Sur certaines zones l'insonorisant était parti, ou craquelé, d'où laprésence de rouille superficielle.
Aux emplacements prévus pour le cric à l'arrière on remarque que les bords de la tôle ont été malmenés (photo de gauche).
Le mastic présent aux jonctions de tôles a été enlevé (photo de droite : zône située sous la banquette arrière).


Sous le plancher l'insonorisant a été enlevé au décapeur thermique. Dans l'ensemble cet insonorisant a bien rempli son rôle de protection (photo de gauche).
Le plancher a été également décapé à l'intérieur pour enlever la colle et la peinture (photo de droite).

Le dessous a été revêtu d'un primaire anticorrosion.


Les parties rouillées ont reçu 2 couches de RUSTOL-OWATROL ®.
L'ensemble du plancher a ensuite reçu 2 couches de primaire anticorrosion RUSTOL C.I.P.
®.


Au niveau des soudures les tôles ont été jointoyées avec un mastic Polyuréthane.
 




Repost 0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 18:07

Le plancher a été entièrement déshabillé pour permettre sa rénovation.


A l'avant gauche la tôle est corrodée et une partie devra être remplacée.
A l'avant droit la corrosion est superficielle et la tôle devra être traitée.
A l'arrière le plancher est en parfait état.

Plancher avant à remettre en état.



A gauche la tôle est à remplacer. L'obturateur caoutchouc sera retiré et sa position sera relevée (trou diamètre 20mm)
A droite la rouille est à neutraliser. L'obturateur caoutchouc sera également retiré.


La pédale d'accélérateur reste à démonter.


Les vis de fixation ne pouvant pas être desserrées il faudra découper la tôle qui est d'ailleurs corrodée à cet endroit. Les cotes de positionnement ont été au préalable relevées.


Le levier de commande d'accélérateur est articulé sur la pédale par un axe doté de deux paliers en caoutchouc.


A gauche : articulation du levier et de la pédale.
A droite : paliers en caoutchouc montés sur l'axe, les côtés bombés vers l'extérieur.


La pédale d'accélérateur est maintenant démontée.


A gauche : l'axe sans les paliers.
A droite : la pédale d'accélérateur démontée.

Préparation du plancher avant.


A gauche : la tôle corrodée a été découpée. La nervure rapportée sous le plancher a été conservée, la tôle soudée par points ayant été dessoudée. Cette nervure est en parfait état. La rouille superficielle subistant par endroits autour de la découpe à été neutralisée (utilisation de FEROSE ®).
A droite : la rouille superficielle a été neutralisée en attendant le décapage et l'apprêt.


Tôle neuve pour le plancher avant gauche.


La tôle neuve mise en forme pour créer les nervures (voir page "Solutions techniques") a été découpée aux dimensions requises et façonnée pour s'adapter au plancher.
A gauche : vue de dessus. A droite vue de dessous.

Préparation avant soudage.
 

Le tableau de bord et le volant sont protégés avant soudage.
Les faces à souder sont décapées.


Soudage par bouchonnage.
 

La tôle est soudée par bouchonnage, à l'avant, à gauche et à l'arrière de l'élément. La jonction avec la partie centrale du plancher se fera par soudage au "point de chainettte".

Le plancher avant gauche est remplacè.
 

A l'avant un soudage au "point de chainettte" vient compléter le bouchonnage pour parfaire la jonction avec le tablier.
 
Après meulage les soudures ont été rechargées à l'étain.
Le trou diamètre 20mm pour l'obturateur caoutchouc et les trous diamètre 6mm pour la pédale d'accélérateur ont été percés.

 

La tôle neuve a reçu un primaire anti-corrosion RUSTOL PRIMER AP60 ®. Le tour de la découpe a reçu une nouvelle couche pour neutraliser la rouille superficielle (utilisation de FEROSE ®).

 

L'ensemble du plancher est maintenant en état.

 

Il a été cependant nécessaire, en raison d'un début de corrosion, d'effectuer une petite réparation sur le plancher avant droit, par soudage de deux petits morceaux de tôle.

Repost 0
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 18:05

Le plancher déformé à l'arrière droit a été redressé.


Le plancher a été redressé sans difficulté en prenant modèle sur le côté gauche.

 

Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 18:03

Le démontage des arrêts de portières va permettre d'ouvrir celles-ci un peu plus largement.




Le démontage des couvre-joints, des plaques aluminium de seuils de portes et des baguettes de bas de caisse va permettre de dégager entièrement les longerons.



Les couvre-joints et les plaques de seuils sont fixés par des vis tôle en mauvais état (photo de gauche).
Les bas de caisse sont dotés d'une baguette en acier vissée (photo de droite).


Couvre-joints démontés (photo de gauche).
Pour les vis qu'il n'a pas été possible de dévisser, l'aluminium a été découpé autour de la tête, on obtient des trous plus gros (photo de droite). Des rondelles adaptées devront être utilisées au remontage.


Plaques de seuils démontées (photo de gauche). Une feuille plastique est interposée entre les plaques et la tôle des longerons.
Pour les vis qu'il n'a pas été possible de dévisser, l'aluminium a été découpé autour de la tête, on obtient des échancrures (photo de droite). Des rondelles adaptées devront être utilisées au remontage.

Baguettes de bas de caisse démontées. Une échancrure est prévue à l'avant à l'emplacement du cric.

Les baguettes sont fixées, à l'avant par vis écrou, à l'arrière par vis tôle et au centre par trois vis avec écrou clipsé.


Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 19:00
Au fur et à mesure du démontage il convient de mettre de l'ordre et de préserver ces dispositifs.


undefined

La console des interrupteurs a été démontée lors du déshabillage du tableau de bord.

undefined
Un petit commutateur est placé sous la console. Il permet de sélectionner un deuxième jeu d'avertisseurs avec un deuxième compresseur.

undefined
Des épisssures apparaissent (photo de gauche). Il faudra y mettre en ordre.
Un coupe-batterie est commandé depuis le tableau de bord.
La centrale clignotante est fixée contre le montant. Elle devrait être fixée sur la patte prévue (photo de droite).


undefined
Dispositif de commande de lave-glace. Un seul tube est connecté.

undefined
Les tubes de commande du lave-glace passent derrière la boîte à fusibles (photo de gauche). Ils seront retirés pour être remplacés ultérieurement.
On remarque les porte-fusibles oxydés et le feutre au niveau de la traversée de cloison (photo de droite).


undefined
La fixation provisoire des interrupteurs et de leur plaque support a été réalisée par deux équerres, ceci pour la durée des travaux.
Le fil du voyant de frein à main a été déconnnecté derrière le tableau de bord et enroulé pour permettre de travailler sur le plancher.

 


Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:57

 

Montants de pare-brise.


undefined

Comme pour le tableau de bord il convient d'éliminer les résidus de mousse et de l'habillage.
Pour démonter l'ossature métallique retirer la vis tôle, avec rondelle cuvette, en partie inférieure.
Pour accéder au point de fixation supérieur dévisser les vis tôle de la garniture de maintien du ciel de toit, de part et d'autre du montant.

undefined
La vis de fixation supérieure est maintenant accessible.
L'ossature métallique est également maintenue par une double patte qui s'engage d'une part sous le joint de portière, d'autre part sous le joint de pare-brise. Il faut déboîter le joint de portière pour retirer la pièce.

Montants latéraux.

L'ossature métallique est maintenu par deux vis tôle avec rondelles cuvette.

Panneaux de custode.

L'ossature métallique est maintenue par des vis tôle avec rondelles cuvette.
Il est nécesaire de démonter le dispositif de fermeture des glaces latérales et de retirer une des vis de la garniture de maintien du ciel de toit.
L'habillage est réalisé en deux parties avec une couture.


Un revêtement plastifié beige est pris sous le joint de lunette arrière et dépasse de celui-ci.


 
Repost 0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 18:12
Le tableau de bord est à refaire entièrement.


undefined

La mousse est entièrement décomposée. Le compteur sera à réparer.


Il convient d'éliminer tous les résidus de la mousse et de l'habillage.


undefined

Une fois la mousse enlevée on remarque l'ossature métallique du rembourage.

undefined
Les résidus de mousse et d'habillage sont également enlevés sur la partie inférieure.
Au niveau de la console des interrupteurs il va falloir mettre de l'ordre dans l'installation électrique.

Démontage de l'ossature du rembourage supérieur.

undefined
L'ossature métallique est fixée en cinq points accessibles sous le tableau de bord. Des écrous à oreilles sont utilisés. Cette structure métallique sera récupérée.

Démontage de l'ossature du rembourage inférieur.


undefined
Il est nécessaire au préalable de démonter le compteur, ou du moins de donner de l'aisance.
Dévisser la fixation indiquée sur la photo de droite. Elle est accessible sous le tableau de bord.

undefined
Dévisser les trois fixations au niveau de la console des interrupteurs (c'est pour y accéder qu'il faut retirer le compteur).
Dévisser les trois autres fixations réparties sur la partie droite, placées de la même manière mais plus accessibles.

undefined
Dévisser les écrous de fixation de la commande de lave-glace et du rhéostat de réglage de luminosité du compteur. En débranchant les cosses on peut ensuite séparer le bloc d'interrupteurs de l'osssature. Rebrancher les cosses au fur et à mesure.

undefined
L'ossature métallique du rembourage inférieur est maintenant démontée. On remarque les points de fixation sous le tableau de bord.
Cette structure métallique sera récupérée.

Démonter le cendrier.

undefined
Dévisser les quatre points de fixation du cendrier
accessibles derrière le tableau de bord et débrancher l'allume-cigare.

Démonter la plaque de l'emplacement radio.

undefined
Dévisser les deux points de fixation accessibles derrière le tableau de bord.

 


Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 18:52
Le démontage du système de chauffage à l'intérieur de l'habitacle est nécessaire pour retirer les insonorisants. Il faudra de toute manière le démonter pour le rénover.


undefined

Système de chauffage sous le tableau de bord comprenant le radiateur (photo de gauche).
Il faut au préalable débrancher les durits du radiateur de chauffage, accessibles dans le compartiment moteur (photo de droite). L'étanchéité, au niveau de la traversée de cloison, est renforcée par un produit caoutchouteux.


undefined

Le système de chauffage est fixé par quatre vis à l'intérieur de l'habitacle. Il faut débrancher le câble de commande du volet.


undefined

Le système est retiré, on remarque les canalisations flexibles, au centre pour l'entrée d'air, et de chaque côtés pour la distribution sur les bouches du tableau de bord.
La canalisation de droite est maintenue par deux colliers derrière le tableau de bord.


undefined

La canalisation de gauche passe dans le support derrière le compteur (photo de gauche).
Les canalisations sont retirées. On remarque les orifices d'arrivée d'air, et de refoulement, ainsi que les insonorisants placés derrière, et au dessus du système de chauffage (photo de droite).


undefined

Système de chauffage démonté et canalisations flexibles.

Démontage des commandes de chauffage.

undefined
Il faut débrancher, dans le compartiment moteur, le câble de commande de la vanne du circuit (photo de gauche) et celui de commande du volet de ventilation (photo de droite).

undefined
Le système de commande est maintenu par trois vis sous le tableau de bord.
On remarque les gaines des câbles, à gauche celle qui commande la vanne, à droite celle qui commande le volet de ventilation.

undefined
Le système de commande est démonté, les câbles et leurs gaines sont retirés.
Le câble actionné par le bouton rouge commande le volet de chauffage du système, dans l'habitacle.
Le câble actionné par le bouton bleu commande le volet de ventilation, dans le compartiment moteur.
Le câble actionné par le levier commande la vanne, dans le compartiment moteur.


Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 18:46
Le démontage des écusssons Pininfarina sur les panneaux arrières est nécessaire pour retirer les feutres insonorisants placés à l'intérieur.


undefined

La fixation se fait à l'intérieur par trois écrous avec rondelles larges.


undefined

On remarque que la partie supérieure est immobilisée en rotation par un fil qui passe par un petit trou, il est ensuite rabattu à l'intérieur contre la tôle.

 


Repost 0
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 18:55
Le compteur va être démonté pour permettre la rénovation du tableau de bord.


undefined

Le compteur est maintenu par deux étriers fixés sur des goujons avec écrous moletés.


undefined

La canalisation du manomètre de pression d'huile doit être débranchée à l'intérieur du compartiment moteur (photo de gauche).
Les câbles du compte tours et du compteur doivent être débranchés (photo de droite).

undefined
Dégager le câble de remise à zéro du totalisateur journalier, en le faisant passer dans le trou sous la console des interrupteurs (photo de gauche), puis dans le trou de la structure du tableau de bord (photo de droite).

undefined
Dégager les raccords des câbles du compte tours et du compteur, ainsi que la canalisation du manomètre de pression d'huile. Le compteur peut maintenant être sorti.
Repost 0